Casser l’histoire contribue efficacement à empêcher les populations de réfléchir sur leur présent » interview Annie Lacroix-Riz

histoireetsociete

«
09 Mai 2017 ALEX ANFRUNS
Une interview sur la manière dont on travaille l’histoire pour interdire la célébration de la Révolution d’octobre. Cette réflexion d’historienne sur ce que subit sa discipline est à mettre en relation avec d’autres articles de ce blog aujourd’hui qui insistent sur la guerre ouverte avec la Russie, sur la manière dont l’Europe doit être accroché (note de danielle Bleitrach)

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, les Français étaient conscients du rôle joué par l’Union Soviétique dans la défaite de l’Allemagne nazi. Ensuite, au mépris du travail des historiens, il s’est développé un consensus consistant à mettre sur le même plan « les deux totalitarismes ». En 2017, à l’occasion du centenaire de la Révolution d’octobre, il semblerait que le débat académique sur « Octobre 17 et ses suites » n’a plus raison d’être…C’était sans compter sur les travaux de l’historienne Annie Lacroix-Riz, dont…

Ver la entrada original 1.578 palabras más

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.